L’ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE QUELLE DIFFÉRENCE

1) L’autorité finale : La Parole de Dieu et les traditions humaines

À l’Église évangélique de Chicoutimi, nous fondons nos croyances et nos pratiques sur une seule source : la Parole de Dieu.

L’Église Catholique Romaine, au contraire, affirme que la vérité chrétienne est transmise à la fois par la Bible et la tradition orale que l’ensemble des évêques en union avec le pape  décident lors de conciles (ce qu’ils appellent le Magistère ecclésiastique). Cela permet à l’Eglise Catholique d’élever au rang de dogmes beaucoup d’affirmations doctrinales qui n’ont pas de fondement dans la Bible (tels que : le purgatoire, l’invocation des saints, le sacrifice de la messe, le célibat obligatoire des prêtres ou encore son gouvernement fortement hiérarchique, etc.).

Bien que nous appréciions l’histoire de l’Église, nous croyons que la Bible fut donnée par Dieu comme sa révélation suffisante pour guider son Église en matière de foi et pour la vie de tous les jours. Nous faisons appel à l’histoire de l’Église et aux crédos dans la mesure où ceux-ci sont des interprétations fidèles et utiles de la Bible et non parce qu’ils représenteraient de nouvelles révélations divines.

2) Le rôle de l’Église sur la terre

L’Église catholique romaine prétend qu’elle est autant divine que le Christ lui-même, c’est-à-dire qu’elle est l’institution qui aurait l’autorité de donner le salut. En contraste, nous croyons que n’importe qui peut entrer en relation avec le Dieu vivant en plaçant sa foi en Jésus-Christ : nul besoin de passer par une institution pour recevoir le cadeau gratuit de la vie éternelle en Jésus-Christ.

3) Le salut

Le catéchisme de l’Église catholique stipule qu’une personne est sauvée par le baptême, c’est-à-dire qu’elle se donne le pouvoir de dispenser le salut par ses sacrements. Ce baptême donnerait à ceux qui ont la foi une grâce suffisante pour « travailler » à leur salut et ainsi obtenir la vie éternelle. Voilà la différence irréconciliable entre l’Église catholique romaine et la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ : selon la Bible, Jésus sauve parfaitement et il est impossible d’y contribuer en quoi que ce soit. Pour l’Église de Rome, il faut ajouter à l’œuvre de Christ nos bonnes actions pour avoir accès à sa grâce et à son pardon.

Nous croyons que Jésus est le Sauveur parfait qui s’est sacrifié une fois pour toutes et qui a porté les péchés passés, présents et futurs de tous les pécheurs. Sa mort à la croix est entièrement suffisante pour la justification des pécheurs qui se repentent et qui placent leur foi en lui. Il est impossible de contribuer en quelque chose à notre salut. Nous invitons toutes les Saguenéennes et tous les Saguenéens à entrer en relation avec le Dieu vivant non sur la base de leurs bonnes actions, mais sur la base du sacrifice de Jésus à la croix.

Vous avez d’autres questions? Contactez-nous!

Nous serions ravis de vous aider